Le Nadir

Jeudi 24 mai


Duo de guitares électriques pour un seul amplificateur. La singularité du jeu « à deux » et la radicalité de l'approche instrumentale font de ce duo une performance de strangulation sonore.
L'absence de mélange des sons des instruments entre eux au profit d’une inter-modulation redéfinit les règles de jeu à deux : l'un ne peut émettre un son sans l'autre. L'interdépendance se joue au niveau le plus élémentaire du signal. Les deux guitaristes, dos à dos, exécutent une pièce tendue entre la main, le haut-parleur et l’oreille. La moindre inflexion les met en présence d’un instrument inconnu. Hommage et satire de la virtuosité par une approche « en creux » du jeu instrumental."